Pivot d'honneur 2018

 

Les Pivots d'honneur 2018, choisi parmi les grandes signatures de la Peinture contemporaine française.

Graciela GRIMALDI

Née à Buenos-Aires, Graciela Grimaldi est une artiste franco-argentine contemporaine, installée à Paris depuis 1974.

Présidente de l’Association des Peintres du Marais,

Lauréate de l’Institut de France,

 Lauréate de la Société des Artistes Français,

 Sociétaire de la Fondation Taylor,

 Des études de Lettres et d’Histoire la destinaient à devenir enseignante, mais une fois obtenus ses diplômes, et pour répondre à la vocation qui l’animait depuis son enfance, elle suit des cours d’art plastique à l’Ecole Nationale des Beaux- Arts Prilidiano Pueyrredon, à Buenos-Aires, qu’elle complète à Paris par un cursus d’Histoire de l’Art à l’Ecole du Louvre .

 S’ensuit un riche parcours artistique nourri par 30 années d’expositions marquantes en Galerie de France et l’étranger, des participations aux grands Salons parisiens, du sud de la France et internationaux, Chine et Japon, des expositions personnelles, au Sénat, au Carré des Coignard, à l’Atelier des Peintres du Marais et à l’Espace des Blancs Manteaux entre autres, ainsi que dans de nombreuses villes d’Ile de France, où elle a été reçue en qualité d’Invité d’Honneur.

 Parallèlement à son parcours elle s’investit avec abnégation à améliorer la condition de ses pairs, et c’est ainsi qu’elle préside depuis de nombreuses années l’Association des Peintres du Marais, a participé au Comité de la Société des Artistes Français au Grand Palais, et collaboré avec plusieurs organisations artistiques.

 Ses oeuvres figurent dans diverses collections privés de France, Etats Unis, Japon, Chine, Italie et Moyen Orient.

  « L’oeuvre de Graciela Grimaldi recèle une richesse esthétique ainsi qu’une approche poétique servies par une composition rigoureuse. En effet, par un style dépouillé et une belle économie de moyens, son oeuvre picturale possède une forte puissance évocatrice traduite sur la toile, non seulement par le graphisme, mais aussi par la magie des couleurs utilisées et la sérénité qu’en découle, lorsqu’on regarde les tableaux de Grimaldi, on ressent immédiatement ce qui se cache derrière l’image, c'est-à-dire les mystères et secrets qui semblent se dissimuler derrière l’apparence des choses.

  Ainsi, l’artiste, pour notre plus grand plaisir, cherche et réussit à exprimer son ressenti, ses émotions face à la beauté des lieux qu’elle sait réinventer, rendant un hommage à la nature, mais aussi au génie de l’homme dont on devine souvent la présence. Pour toutes ces qualités les oeuvres de Grimaldi suscitent un réel engouement chez les amateurs d’art, et c’est pour cela que ses expositions sont toujours suivies par des collectionneurs qui viennent découvrir les nouvelles recherches de l’artiste, et faire provision de rêve et du bonheur. » (Patrice de la Perrière, rédacteur en chef du Magazine Univers des Arts).

  Principaux Prix et Distinctions :

  • Prix Karl Beule 2001, de l’Académie des Beaux- Arts, Institut de France.
  • Médaille de Vermeil de la Ville de Paris.
  • Plusieurs médailles d’Or des villes qui l’ont reçue en qualité d’Invité d’Honneur.
  • Médaille de la Société des Artistes Français, et prix privés.
  • Médaille d’Argent Académie Arts Sciences et Lettres.
  • Médaille d’’Argent du Mérite et Dévouement Français.
  • Médaille d’Or des Salons Internationaux d’Arles, STE Tulle en Lubéron, Aix en Provence, Asnières sur Seine, Le Bourget.

 Site officiel : www.gracielagrimaldi.com

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  


Catherine Roch de Hillerin (Peintre officiel des Armées - spécialité Air et Espace)

LUMIERE et PRESENCE ... Quête qui la conduit à l’écriture, puis au théâtre, et enfin à la peinture.

Après licence de psychologie et diplôme d’orthophonie, CAPES et DESS de lettres modernes, spécialisation théâtre et cinéma, école d’art - formation de théologie, philosophie, théâtre et arts plastiques sur deux ans -

La rencontre de Philippe Lejeune, dont elle fut l'élève dix ans, détermine alors une vocation de peintre. Formation simultanée dans les Ateliers des Beaux-Arts de la Ville de Paris (Charbin, Pétel, Piketty), ainsi qu'avec des maîtres du portrait, du paysage et de la composition.

Nommée en 2013 Peintre Officiel des Armées, spécialité Air etl'Espace.

Expositions régulières personnelles ou collectives à Paris, en province et à l’étranger depuis 2005.

Commandes possibles : portraits, maisons de famille, divers

Cours et stages

  •  Baden, Bretagne, 16-22 juill 2018, cf catherineroch.fr ds actualités, 06-78-13-22-46
  • Atelier des Anges, dimanches en peinture, 35 r Davioud Paris 16e

Dernières distinctions

  • Concours Artistique de la Gendarmerie Nationale, Paris1er prix, 2010
  • Concours Artistique de la Gendarmerie Nationale, Paris1er prix, 2012

2013

  • Salon du Pecq - prix de La VilleFestival Biblique, performance prix du Jury
  • Salon du Bourget - prix de la DGAC
  • Nommée PEINTRE OFFICIEL DES ARMEES - spécialité AIR et ESPACE
  • Salon Sainte Maure de Touraine - prix de la peinture à l’huile
  • Salon des Artistes du Val de Marne - prix de la Griffe noire
  • Salon de Suresnes - prix de peinture

2014

  • Grand Palais – Salon des Artistes Français            MEDAILLE de BRONZE

 2015

  •  Salon des Peintres de l’Air et de l’Espace au Bourget
  • PRIX du MINISTRE de La DEFENSE
  • Renouvellement du titre peintre officiel des Armées – spécialité Air et Espace

 2016

  • Concours international peinture grand format en plein airGiverny
  • PRIX du BATEAU-ATELIER, maison de BONNARD              

   2017

  •  Salon des Peintres Officiels de l’Air
  • «A 400M à l’honneur »Prix Airbus         

 2018

VITRAUX

  • Finaliste de l'appel à candidatures des églises de St Hilaire de Givet, Ardennes, pour une création de 18 vitraux de 5 m sur 2,3 et de St Memmie de Bergères-les-Vertus, Champagne, pour une création de 2 grandes baies et 4 vitraux
  • Travail le grand atelier Simon Marq de Reims

2015-18  Dernières résidences : Chine, Dinan, Hongrie, New-York

GALERIES et collections

  • Musée international de Tucheng, Zunyi, GUIZHOU, CHINE
  • TIMI’S SPACE GALLERY, SHENZHEN, CHINE
  • Collection de Ziyun Qingniao, KUNMING, CHINE
  • Fondation de Xiu Link, HANGZHOU, CHINE
  • galerie FRAMING- Bruxelles
  • galerie du Phonographe - Dinard
  • galerie ZONZON- Brest
  • galerie des GLACES- Nantes
  • galerie VANAURA- Versailles
  • galerie DUVIVIER- Neuilly-sur-Seine
  • galerie DOUBLET  - Avranches
  • Perch’Orizon- Perche
  • La Vie de Château- Perche

 Contact

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site : catherineroch.fr

 

 


Béatrice Roche Guardiès (Peintre officiel de l'Air et de l'Espace) 

Site: roche-gardies.com

Béatrice Roche Gardies vit et travaille à Lucé près de Chartres, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, élève du peintre Philippe Lejeune pendant 7ans, formée avec les meilleurs portraitistes et paysagistes actuels, Alain Bourgues Claudine Coilliot, Franck Senaud, Stéphane Ruais, François Legrand, Antoine Vincent, Shane Wolf, Robert Verluca, Ian Roberts, Gweeneth Barth, Rand Hardy, Serge Labegorre. 

  • Stages de chromiste chez Mourlot (lithographe d’Art, Paris),
  • 2004-2005 : Formation céramique, Bourg en Bresse, Chartres,
  • 2006 : Lithographie sur pierre à l’atelier  « Presse Caillou »  Haute Vienne, 
  • Graphiste: décors porcelaine de Limoges, décors textiles, logos, dessins de presse, portraits, photos,
  • 2016 : Formation aux techniques du fusain du verre aux ateliers Loire de Chartres.

De facture classique, ses portraits et paysages contemporains sont peints sur le vif d’une touche enlevée. Elle exécute portraits et tableaux sur commande, et conçoit vitraux et sculptures de verre qu’elle réalise avec les Ateliers Loire de Chartres.

En 2007, devient Membre de l’Association Taylor, en 2011, est agréée Peintre Officiel des Armées, Spécialité Air et Espace.

 "Dans la tradition figurative Béatrice Roche Gardies saisit des instants précieux qui résonnent  en nous avec force et douceur. Est-ce sa technique des jeux de lumières, sa maîtrise du trait, son art de la couleur et des nuances, sa capacité à traduire son ressenti ou les 4 à la fois qui font de ses toiles des œuvres vivantes vibrantes et émouvantes ?" GABRIELLE GAUTHIER, MAGAZINE ARTISTES  MAI 2018

 "Outre l’évidente maîtrise technique que l’on voit dans ses toiles, on a l’impression que la lumière, et même le dessin, jaillissent de son travail sur la couleur. " AUDREY HIGELIN  PRATIQUE DES ARTS  JUIN 2016

 Réalise des Créations vitrail :

  • 2011- 2014 : 6 verrières à l’Eglise Sainte Bernadette de Versailles, verre antique et plomb, 
  • 2016 : Aube sur Marquisat, verre fusain,
  • Crépuscule au Moulin de Ponceau, dalle de verre et résine, la Galerie du vitrail Chartres
  • Salon de la Marine  2017 : l’œil du Titan, verre fusain et acier.

 Elle a reçu de nombreuses distinctions :

  • Prix « Dessins et Peintures » du salon de Chartres,
  • Grand prix d’honneur du salon Sainte Maure de Touraine,
  • Prix du Sénat, salon de printemps de Dourdan,
  • Prix Univers des Arts au XVIIIème Salon de l’Armée de Terre,
  • Prix de l’Aéroclub de France, 8ème Salon des peintres de l’air du Bourget,
  • Prix de la Communauté de communes de l’Etampois Sud-Essonne : achat du tableau par le musée d’Etampes,  
  • 2013 : Médaille de bronze au Salon des Artistes Français,
  • 2014 : Prix du Conseil Général au  29ème salon de printemps de Dourdan, 3 ème prix  concours des Pastellistes de France
  • 2015 : Finaliste trophée Boesner,
  • 2016 : 2ème Lauréate du grand Prix Josette Moreau Després de la SNHF
  • Finaliste au concours Paliss’Art 2016 à la Source, association créée par Gérard Garouste.

Elle expose ses œuvres en permanence à Saint-Malo, Galerie  les Artistes et la Mer, d’octobre à décembre sur le thème « Marines Roche Gardiès » ; à Brest, Galerie Zonzon ; à Avranches : Galerie Doublet, Galerie l’Œil du Prince  64 (à partir de juin 2018) ; d’octobre à janvier, sur le thème « Voyages », Cour du grand Monarque Chartres 28.

Nombreuses expositions collectives régulières

  • Gens d’art et gendarmes : Vincennes, Paris, Vanves : 2006, 2008, 2010, 2012
  • Garde républicaine, Paris : 2008, 2011, 2012
  • Salon de l’Armée de Terre, Hôtel des Invalides, Paris  75 :  2009, 2011, 2013, 2015, 2017   
  • Salon de la Marine, Musée de la Marine Palais de Chaillot Paris 75 :  2011, 2014, 2017
  • Adosm, Journées d’entraide de la Marine  Paris, 75 :  2011, 2012, 2013, 2014
  • Salon des Peintres de l’Air :
  • Musée de l’air et de l’espace du Bourget : 2011, 2013, 2015.
  • Château de Vincennes 2017 
  • Art en Capital  Salon des Artistes français, Paris 75 :   2013, 2014, 2017
  • Salon d’automne, avenue des Champs Elysées, Paris 75 : 2015
  • Peintures et Réalités  Chartres 28 :  2007, 2009, 2010, 2011, 2012
  • Souvenir de Corot,  Viroflay  78, de 2009 à 2017,
  • Trophée Alain Godon,, Le Touquet 62 :   2010, 2011
  • Salon des artistes de Suresnes 92 : 2010, 2011
  • Foire aux peintres de saint Cast 22 : 2007, 2010, 2011
  • Salon Sainte Maure de Touraine  37 :   2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015
  • Salon d’art d’Etampes, 91 :  2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017
  • Salon de printemps de Dourdan 91 :  2012, 2013, 2014, 2015, 2017
  • Festival international du pastel de Feytiat 87 : 2015, 2016   
  • Le Luxe à la Française, Journées du Patrimoine au Château de Maintenon 28 :   2015, 2016, 2017,
  • Galerie Bansard, Paris  75 :  2008, 2011, 2012
  • Galerie Zegallery  carré VIP, Jumping de Bourg en Bresse, 01 : 2012
  • Galerie Art et Avenir  Luchapt 86 :  2012 , 2013, 2014, 2015, 2016,  2017
  • Galerie Art Passion, Limoges 87 :   2013, 2014
  • Galerie du Vitrail Chartres 28 : 2016 Chartres en vitrail,

Médias :

  • Artistes Magazine : couverture et article n°2 avril/mai 2018
  • Pratique des arts article : janvier 2015, juillet 2016 n°129,  juin 2017 n°134, cahier spécial huile dec 2017
  • Artiste Magazine : couverture et article n°156 mars avril 2012
  • Dessins et peintures : n°55 juillet 2011, et Thématique n°28 novembre 2011
  • Univers des Arts : juin 2014 n°174
  • Ouest France  janvier 2016
  • Air actualités magazine : octobre 2013 article sur  les ambassadeurs de l’Armée de l’air
  • Interview TV : TV libertés Perles de culture n°63, Anne Brassié invite le peintre Roche Gardies. oct. 2015
  • L’écho républicain, article pleine page 1er avril 2012

Actualité Expositions 2018 Collectives :

  • 16 juin /15 juillet : Salon des artistes militaires 45  Giens, 
  • 28 Juin / 15 septembre : Le ciel en guerre 14-18  château de Vincennes,
  • 15/16 Septembre : le Luxe à la Française au château de Maintenon,
  • 21 sept /21oct : salon souvenir de Corot,  Viroflay 78,
  • 16-27 nov. Salon d’art de Chaville 92  « Centenaire de l’armistice »
  • 10 nov. / 2 déc.  14 -18 vu par les peintres de l’Air  collégiale saint André, Chartres

 

 


Christiane Rosset (peintre officiel de la marine) 

Première femme peintre officiel de la Marine nommée en 1995Exposition permanente depuis 1991 : La Lande du Matz, Sarzeau, Morbihan

Formation 

 1955-58               Ecole du Louvre, Paris.

1956-59               Atelier d'Art et de Décoration, Paris.

1978-80               Académie de Port Royal, Paris.

Parcours professionnel 

1959-70               Création textile (ameublement, soie, coton), Dessins pour papiers peints et panneaux décoratifs, Collaboration avec des stylistes et des journaux de mode.

1971-85               Professeur de dessin, peinture et modèle vivant à la maison des jeunes et de la Culture de Saint-Cloud.

1986-92               Cours de peinture et séances de croquis, dans son atelier, autour d'un modèle vivant.

Depuis 1993       Se consacre uniquement à la peinture.

Exposition collectives 

Salon d'Automne - Salon du Dessin et de la Peinture à l'eau - Nationale des Beaux-Arts - Salon des Artistes Français Salon des Indépendants - Salon de la Marine - Salon Sud, Issy les Moulineaux -

Cercle d'Art de Gentilly - Salon de Saint-Cloud - Salon de Saint-Germain-les Corbeils - Salon Bois le Roi - Salon de Garches - etc Tübingen - La Redoute - Bad Godesberg, Allemagne - Exposition des artistes de Port-Royal - FIAP, Paris Art Vivant, La Roche Guyon - Académie Jacques Boitat, Barbizon - Banque Hervet - Musée des Avelines, Saint-Cloud Galerie des Orfèvres, Paris - Musée de la Poste, Paris.

Avec les Peintres de la Marine : Lorient - Cancale - Dieppe - Le Havre - Monaco - Brest - Djedah - Riyad - Lisbonne - Vannes - Douarnenez - Batz sur Mer - Dax - Saint-Malo - Chaumont - Noirmoutier, Brive la Gaillarde - Camaret, Tour Vauban - Pont-L’Abbé - Musée Bigouden - Fécamp - Palais de la Bénédictine -  Saint-Brisson sur Loire 25ème Salon Européen d’Art Contemporain - Bois le Roi - Paris, Assemblée Nationale - Perros-Guirec - Granville -  Avranches Galerie Doublet -  Larmor-Plage - Metz - Brest - Musée de la Marine - Le Mesnil le Roi - Saint Tropez - Saint-Rémy de Provence Galerie de l’Estelle -Toulon - Dieppe - Tours - Lanester - Paimpol - Saint-Vaast-la-Hougue - Arzon, Morbihan - Chaville - Jambville - Giverny - ...

Nombreuses expositions particulières

Très nombreuses expositions de 1980 à 2013 :

  • Exposition itinérante aux U.S.A- Saint Gildas du Rhuys, Morbihan- Galerie Descartes, Paris pour les Editions "Lire et Voir"-
  • Galerie l'Espace, Perros-Guirec
  • Galerie Le Grosseno, Sarzeau, Morbihan- Galerie 7ème Continent, Paris Bastille,
  • Hôtel de la Marine, Paris- Ecole Navale de Brest- Galerie Doublet Avranches- 
  • Institut Océanographique de Paris « les grands voiliers » - Galerie de Crécy
  • Etat-major des Armées- Invitée d’honneur au salon du Pastel de Giverny
  • Sarzeau, la Lande du Matz- Paimpol, Musée de la mer
  • Invitée d’honneur au Salon de Creuzier le Vieux

 Distinctions

 Médaille d’Or Salon des Arts et Métiers,

  • Grand Prix de l’Académie de Port-Royal,
  • Médaille vermeil Académie Arts Sciences et Lettres. 

 

 


Julie Roussin BOUCHARD 

Julie Roussin Bouchard est née à Lyon où elle y passe son enfance et son adolescence entre danse, musique et équitation. Elle rêve d’entrer au Beaux-Arts mais son père s’y oppose. Elle étudie alors le droit puis la biochimie et  devient l’assistante du Professeur Daniel Guilmet à Paris mais reste passionnée par la peinture.

Elle fait la connaissance du groupe Octo, rencontre le peintre Alain Bonnefoit et devient son modèle. Ce dernier l’encourage à peindre, ainsi que Bernardino Toppi : elle a du style et des couleurs.

Ancienne élève de l'Instituto per l'Arte e il Restauro à Florence, de l'atelier Lydie Ottelard à Paris et de l'atelier Paul Ambille à Clermont de l'Oise.

Aujourd’hui elle partage son temps entre ses ateliers de Paris, Moorea en Polynésie et Campilo Maritima en Toscane et s’adonne à l’Art avec passion et délectation.

Ces trois lieux aux inspirations et aux lumières bien particulières lui permettent de peindre et d'exprimer son amour de la vie et son goût des couleurs.

Lorsqu’elle peint Tahiti, on retrouve avec bonheur, le charme de ses paysages exotiques, la sensualité discrète des femmes au chapeau, l'ambiance mystérieuse de ses frondaisons denses et lourdes.

Observant avec acuité le monde qui l'environne, elle parvient à capter les images éphémères d'une nature luxuriante. elle sait camper des ambiances où le rêve et le fantasme occupent des places prépondérantes

La peinture de Julie Roussin-Bouchard ne laisse pas indifférent.

Elle nous permet de mieux comprendre l'attirance quasi magique que Tahiti exerça sur des peintres comme Gauguin ou Matisse et qui fait de ce lieu une terre privilégiée pour les artistes. Patrice de la Perrière

 « Lorsqu’elle peint elle s’attache à créer un univers qui réinvente la vie avec une réelle volonté de transfigurer tout ce qui l’entoure. Cette artiste a choisi d’exprimer la beauté dans des paysages de rêve et c’est pour cela que, dans ses tableaux, le spectateur peut y voir des histoires à sa convenance. Ses thèmes de prédilection sont Venise avec masques, gondoles et canaux, la Polynésie avec ses paysages lumineux et féériques, ou encore Paris qu’elle se plait à représenter à travers des scènes de rues, le marché aux fleurs, les bords de Seine ou encore les terrasses de café ». La Toscane, qu’elle aime retrouver à chacun de ses voyages en Europe, joue un rôle important dans son œuvre.

« Les femmes, thème privilégié de l’artiste, possèdent la grâce, la séduction, l’élégance, la discrétion et le raffinement. Leurs yeux masqués par leur chapeau rajoutent du mystère et de la distance. Malgré leur posture nonchalante, on les ressent animées par des pensées profondes. Les femmes qu’elle nous montre sont vraiment « ses » créatures : elle les façonne, les habille, les coiffe et les installe dans des positions et des situations qui créent une poésie enrichissante pour le travail de l’artiste. La notion de secret est aussi perceptible dans la plupart de ses créations et c’est certainement cela qui nous procure le plus de plaisir ». Patrice de la Perrière, Univers des Arts n°17.

Sociétaire de la Société Nationale des Beaux-Arts,

Sociétaire du Salon d’Automne,

Sociétaire du Salon des Artistes français,

Sociétaire de la Fondation Taylor.

 Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                 Julie.roussinbouchard.com/info.html


Jean Alexandre Delattre 

 Est né à Pont du Château, dans le Puy de Dôme.

Le sculpteur a vécu en région parisienne et c'est chez lui, au milieu des champs et non loin de la forêt, que Jean-Alexandre Delattre a installé son atelier, voici 20 ans à Marchainville dans l’Orne. Ses outils sont un chalumeau pour la sculpture et un poste à souder pour l'assemblage des pièces. Faune, flore, êtres vivants ou inanimés ne lui résistent pas. Tout prend forme dans une grâce qui lui est très personnelle. Car ce n'est pas refaire ou imiter qui intéresse l'artiste mais c'est bien créer.

Ce créateur à part entière s'épanouit dans son art depuis cinquante ans : « Je découpe, je soude, j'assemble des plaques de métal. La musique, les poèmes et la littérature m'inspirent beaucoup, l'imagination fait le reste… « Surtout, il a tous les ingrédients d'un maître forgeron qui a mal tourné ! »

Aucun métal ne résiste à son savoir-faire et à son imagination. D’un métal sans vie, il crée une œuvre d'art avec une âme qui vous transporte dans un monde plein de grâce, d'humour et d'émotion… Des œuvres figuratives et abstraites prodigieuses qui ne laissent aucun doute sur la volonté de l'artiste, à savoir proposer un univers à la fois poétique et rassurant, basé sur des valeurs humanistes et quelques plaisirs… comme la séduction et l'amour.

Citons parmi ses œuvres : "Le clown", "le violoncelliste", "J'attends Madeleine" créés en hommage à Brel ou encore "L'amour est dans le pré" qui raconte l'histoire d'un épi de blé qui tombe amoureux d'un coquelicot…Et tellement d’autres…..

Distinctions :

  • Distinctions multiples dont la Médaille de Vermeil Arts Sciences Lettres 2002,
  • Médaille d’Or de nombreuses villes de France et de l’étranger (Allemagne en particulier),
  • Premier prix de sculptures soudées décerné par ESSA et SIS au Musée des Arts et Métiers Paris 2001,
  • Médaille du Conseil Général de l’Orne….

 Cet artiste renommé a réalisé de nombreuses expositions en France et à l'étranger : Beverly-Hill (USA), Principauté de Monaco, Grand-Duché du Luxembourg, Allemagne ou encore en Belgique….

Il est également sollicité depuis 2007 pour des réalisations de trophées sportifs, Trophée officiel de la 100ème édition du Tour de France, micro d’Or des journalistes français, Championnat d’Europe complet Haras de Jardy…..

Il réalise également des œuvres monumentales, notamment sur les ronds-points à Nonancourt (Eure-et-Loir), Rueil- Malmaison, Plaisir ou à la station RER de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine)….. Un square porte son nom à Hettange-Grande en Moselle.

 

 


Jacques Coquillay (Peintre Officiel de la Marine)

Élève de 1956 à 1958 à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts, où il obtient le diplôme national de sculpture, puis de Marcel Gimond à l'École des beaux-arts de Paris de 1958 à 1960, Jacques Coquillay obtient le diplôme supérieur d'arts plastiques en 1960. En 1961, il entre dans les ateliers d'Hubert Yen cesse et de Raymond Corbin. En 1961, il est logiste au concours du Prix de Rome.

Durant les années 1960, au jury du prix de Rome, il rencontre Jean Carton, Raymond Martin et Georges Hilbert avec lesquels il se lie d'amitié. Il constitue un groupe de jeunes sculpteurs, aidé par Paul Belmondo, et réalise plusieurs expositions de groupe.

En 1965, il obtient le prix du conseil général de l'Oise, et en 1970, le prix Signature.

Coquillay fait la connaissance d'André Dunoyer de Segonzac en 1972. Celui-ci l'encourage et lui achète ses premiers bronzes. Une médaille d'or en sculpture lui est attribuée par la Société des artistes français.

En 1980 lui est remis le prix Edouard-Marcel Sandoz de la Fondation Taylor, et une médaille d'or en peinture par la Société des artistes français.

L'Académie des Beaux-Arts lui décerne le prix Raphaël Leygues en 1981. Il est élu vice-président de la Société des Artistes français en 1983, poste qu'il occupera jusqu'en 1991.

Une rétrospective de l'œuvre de Coquillay se tient en 1992 au Salon d'automne, au Grand Palais à Paris. Le prix Jehan des Vignes-Rouges, de l'académie de Versailles, lui et remis en 1993.

Il est nommé Peintre Officiel de la Marine en 1995 et devient Peintre titulaire en 2005.

Le conseil général des Yvelines organise une rétrospective au domaine de Montreuil à Versailles en 2000. Une autre se déroule au palais Carno lès de Menton en 2001.

Ses sculptures et pastels sont conservés, entre autres, au musée d'art moderne de la ville de Paris (Torse de jeune fille), musée d'art contemporain de Fontainebleau (Maternité), musée Rapin à Villeneuve-sur-Lot (Ondine), musée Lambinet à Versailles, palais Carnolès à Menton (Le Châle) et dans les collections municipales de la ville de Versailles.

Œuvres dans des lieux publics :

  • Notre-Dame du Chêne, église de Viroflay,
  • Buste d'Hippolyte Maze et Marianne, mairie de Viroflay,
  • Petite fille au mouton, hôtel de ville de Taverny,
  • Monument du Souvenir, préfecture des Yvelines,
  • Marianne sous les traits de Catherine Deneuve, mairie des Essarts,
  • Le Châle (1992), Sèvres……

 


DIEGO

Diego, un sculpteur talentueux qui lui aussi aime manier la matière avec la plus intelligente simplicité.

Son univers personnel met en scène des animaux domestiques ou non, dans une démarche de renversement des codes habituels des arts animaliers. Très influencé par les cultures populaires du monde entier, il utilise les animaux comme supports des caractères humains, sans pour autant tomber dans les travers habituels de l’anthropomorphisme facile.

En invitant à l’amusement comme fil conducteur de son œuvre, Diego parvient à toucher en toute discrétion, certaines des plus graves questions qui inquiètent l’humanité, tout en proclamant, en même temps que ses absurdités, sa grandeur.

Auteur du texte: Thibaud Josset , rédacteur en chef du magazine Univers des Arts

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 


 

Pierre Gillon (1932-1917)

Pierre Gillon, né à Tarbes en 1932, a commencé sa carrière artistique comme graveur sur verre dans l'Atelier de Jean Druet à Paris. En 1955, tout en se consacrant à la peinture, il entre à la RTF après être passé par l'atelier décoration de la Télévision. Il se découvre un talent de dramaturge. Une quarantaine de pièces radiophoniques, des scénarii pour la Télévision, et un Son et Lumière pour la restauration de l'Eglise Romane de Champ-le-Duc dans les Vosges, verront le jour. Il n'arrête pas de peindre pour autant, attirant le regard des critiques, tels le poète écrivain Max Pol Fouchet, Jacques Nosari du Figaro, et André Parinaud.

 Expose depuis 1964 à Paris ou en Province, puis à l'étranger - Galerie Soulanges rue de l'Odéon, Galerie RG rue Bonaparte notamment.

 Découvert puis connu comme aquarelliste, il entre en 1978 au Salon du Dessin et de la Peinture à l'Eau dont il a été longtemps l’un des Vice-Présidents. Lauréat en 1978 du Salon des Artistes Français,  du Salon d'Automne, de la Nationale des Beaux-Arts.

 Médaille de Vermeil des Arts et des Lettres, et Grand Prix Humanitaire de France pour services rendus aux Arts.

 C'est à son initiative que fut réalisé au Grand Palais à Paris, le plus grand dessin collectif du monde, sur le thème de l'Arbre, l'Ecologie, la Forêt dont plusieurs parties furent vendues au profit des Restos du cœur en 1996. Cette fresque de papier fera 400 m de long sur 1 m 50 de hauteur.

Pierre Gillon fait partie de ces peintres pour lesquels l'Art est chose sérieuse. Avec authenticité, il transcrit sur la toile ou le papier sa vision de la nature et nous entraîne à sa suite dans ses voyages autour du monde. Très récemment, sa découverte de la Chine lui a procuré une source d'inspiration qui a conduit à de très belles aquarelles et à des dessins pris sur le vif, emplis d'émotion et de fraicheur. (Patrice de la Perrière- Univers des Arts)

En 2008, il fête ses 55 ans de peinture dans sa ville de Viroflay qu’il affectionnait tout particulièrement. "Peintre de Lumière", il était un inconditionnel de la nature, et des arbres en particulier.

Décédé en janvier 2017, il fut conseiller artistique de l’association « les Amis des Arts de Chaville » de 2008 à 2014. Il avait mis toute sa générosité au service de l’association pour donner au Salon des Amis des Arts ses lettres de noblesse.

Défenseur de la nature, il s'était, il y a quelques années, mobilisé pour préserver les pins centenaires du « Grand hôtel », au Val-André. Artiste accompli, Pierre Gillon, « peintre de la lumière depuis plus d'un demi-siècle », comme il aimait lui-même à le souligner, s'était fait connaître dans la région par le biais de ses magnifiques expositions, tant à la galerie d'art Le Péchon, à Dahouët, qu'au « Grand hôtel », où il accueillait, chaque été, de nombreux créateurs régionaux et nationaux. Homme de savoir, Pierre Gillon a toujours été animé par la volonté de transmettre ses connaissances et partager avec tous, les jeunes en particulier, son amour passionné du dessin, de la peinture et surtout de l'aquarelle, l'une des techniques dont il était l'un des grands défenseurs.

 

 


Michel Jouenne (Peintre Officiel de la Marine) 

«  Pour moi vivre c’est peindre,

    Mais aussi peindre c’est vivre.

    Deux actions qui se conjuguent sans équivoque

    Seulement au présent. »

Il est né le 25 janvier 1933 à Boulogne-sur-Seine d'un père ingénieur et d'une mère décoratrice à la manufacture de Sèvres. Etudes au lycée Claude-Bernard, où il débute ses premières gouaches. Première manifestation artistique au Salon de Versailles où il expose trois aquarelles dont une sera primée. Il passe le concours du professorat de dessin de la ville de Paris, en 1958.

Puis, il part pour le service militaire, en Kabylie, pendant deux ans ; c’est là qu’il peindra de nombreuses pochades. Et, c’est en Espagne, qu’il retrouvera les tons chauds des paysages algériens qu’il exposera à New-York, puis, régulièrement chaque année dans les grands Salons parisiens.

En 1991, il est nommé peintre officiel de la Marine. Il embarque alors sur différents bateaux de la Marine nationale. A l'occasion de "Brest 92", il séjourne sur l'aviso Jean Moulin, et en 1994, à l'occasion de l'Armada de la liberté, à Rouen il embarque sur le porte-hélicoptère la Jeanne d’Arc.

En 2002 : Ouverture du Musée Jouenne à Saint Rémy-de-Provence.

Il partage son temps entre Meudon et Eygalières, en pleine garrigue, au pied des Alpilles.

Distinctions :   - Médaille d'or des Artistes Français,

                        - Chevalier du Mérite Culturel et Artistique.

                        - Chevalier de la Légion d’Honneur,

                        - Grande médaille de vermeil-Art Sciences et Lettres.

                        - Grande médaille de vermeil de la ville de Paris.

C’est en voyageant dans des villes comme New-York, Hong Kong, Séoul, et en constatant que beaucoup de buildings étaient construits en verre et métal, constituant de véritables miroirs où se reflètent les autres bâtiments, ainsi que la vie, avec les voitures, les passants, les marchés…que l’inspiration des paysages urbains lui est venue.

Ce n’est pas la représentation exacte d’un bâtiment qu’il cherche à traduire, mais plutôt une sorte de création géométrique, exprimée avec une gestuelle différente de celle avec laquelle il peint la campagne provençale. Il est une sorte de grand reporter, qui ne copie pas la réalité entrevue, mais la traduit avec sa sensibilité.

Surtout connu par les couleurs chaudes de la Provence, son travail sur les paysages urbains est plus fait autour des valeurs qu’autour des couleurs ; l’atmosphère quotidienne est peut-être plus froide mais la lumière inonde le tout, enflamme le sujet. Grâce aux valeurs, il travaille la profondeur et le relief, la perspective et joue avec les transparences en plaçant quelques suggestions abstraites.

Tous les immeubles l’attirent, à condition qu’ils aient une majesté, un mystère qui lui donnent la possibilité de les représenter comme des personnages, avec leur personnalité et leur charme particuliers. Ce qui le passionne, c’est la transparence des bâtiments, les immeubles en verre se reflètent les uns sur les autres, créant ainsi de nouvelles images qui s’imbriquent, se superposent, s’unifient, mais sont toujours différentes et puis, il y a l’indiscrétion qu’il éprouve de voir à l’intérieur ceux qui y travaillent. (Univers des Arts).

 

   


 Jean-Marie Zacchi- Peintre Officiel de la Marine

Jean-Marie ZACCHI, né le 9 avril 1944, est diplômé de l’Ecole Supérieure des Arts Modernes de Paris. La carrière de peintre de Jean-Marie Zacchi débute en 1963, à l’âge de 19 ans, lors de sa première exposition dans le cadre du Salon des Artistes français au Grand Palais.

Sa notoriété et la qualité de sa peinture le conduisent à présenter son travail en Allemagne, en Italie et surtout en Corée et au Japon où il est devenu un des artistes français les plus demandés.

La peinture de Zacchi se base sur le dessin, la matière et la forme, traçant les figures d'un univers insaisissable et idéal. Il pratique une synthèse intelligente et originale entre l'abstrait et le figuratif.

En 1973, il fait partie de la Commission des Beaux-Arts de Boulogne où il participe à la création du 1er salon « Langage du Dessin ».

Il expose au Salon de la Société Nationale d’Horticulture de France, où il assume à partir de 1981 les fonctions de Commissaire des expositions de la section Beaux-Arts.

En 1986, il devient membre du Comité du Salon Violet (ancien salon des Palmes Académiques), en 1989 il est élu vice-président, puis en 1990 il préside le Salon Violet.

Elu en 1986 au Comité de la Société des Artistes Français, il devient en 1988 : Secrétaire de la section Peinture puis en 1989 il est élu commissaire général des salons. Ce même comité l’élit Président en 1991, il succède à Arnaud d’Hauterives, membre de l’Institut.

Il assume la présidence de la Société des Artistes Français durant 3 ans. La Médaille d’honneur lui est décernée en 1991.

Le Salon des Artistes Français présente une rétrospective de ses œuvres au Grand Palais à Paris en 1992. Et en 1994, Jean Marie Zacchi est élu Président d’Honneur de la Société des Artistes Français.

En 1991, il est élu vice-président de la Fédération des Associations d’arts graphiques et plastiques en liaison avec les pouvoirs publics.

En 1991, Jean-Marie Zacchi est nommé Peintre Officiel de l’Armée. Il en assume la présidence de 2005 à 2009.

En 1997, la Fédération des Clubs Sportifs et Artistiques de la Défense (FCSAD) l’élit membre du Comité directeur.

En 2010 est nommé Président d’Honneur des Peintres Officiels de l’Armée.

Parallèlement à son travail de peintre, il œuvre pour le rayonnement de l'art en qualité de :

  • Président d’Honneur de la Société des Artistes Français,
  • Président d’Honneur du Salon Violet,
  • Président d’Honneur des Peintres Officiels de l’Armée,
  • Peintre Officiel de la Marine,
  • Membre honneur de la Fédération des clubs sportifs et artistiques de la Défense,
  • Conseiller de la Japan International Artists Society-Tokyo,
  • Conseiller d’honneur du Club des Amis de l’Europe et des Arts,
  • Professeur à l’Académie de design Doreme à Tokyo – Japon.

 

Full Reviw on best bokkmakers by http://artbetting.net/
Download Premium Templates
Bookmaker No1 in The UK - William Hill by w.artbetting.net